Projets

Ancienne poste de Pirmasens : une nouvelle apparence au caractère historique

Pirmasens 2012. Le bâtiment de l'ancien service d'autocars postaux, inoccupé depuis plusieurs décennies, accueillera désormais le Forum Alte Post. Actuellement, son intérieur est entièrement démonté et assaini en vue de devenir un espace pour les manifestations culturelles. Dans le cadre du plan de restauration, la façade devrait elle aussi retrouver sa splendeur d'antan. L'élément dominant de celle-ci est une opulente frise datant de 1893, qui, à l'époque, a été imaginée et fabriquée spécialement par les experts en céramique de Villeroy & Boch pour ce bâtiment.

L'ouvrage
La rénovation de la façade implique la reconstitution de la frise en filigrane qui se trouve directement sous le toit pour qu'elle illumine le bâtiment. Au final, 33,40 mètres linéaires et 16,70 m2 doivent être restaurés et parachevés. En effet, le bâtiment ayant été fortement endommagé au cours de la guerre, les mosaïques manquantes doivent être remplacées. Ce défi pourra parfaitement être relevé, puisqu'Artefactur détient toujours dans ses archives les originaux du livre de commandes.

Mise en œuvre
Comme nous le montrent les originaux du livre de commandes, la tâche confiée à Villeroy & Boch en  1893 était déjà exceptionnelle : la commande d'une frise de façade comportant des motifs de cor de postillon, de lion et de télégraphe. Aujourd'hui, ces archives ne sont pas seulement utiles pour la reconstruction des 16,70 m2 de mosaïque, mais elles contiennent également des informations sur les couleurs originales utilisées à l'époque – soigneusement documentées selon les codes couleurs inchangés jusqu'à la fin de la production.

Avant de la première étape d'assemblage en août 2012, les spécialistes de l'Artefactur venus sur place ont été surpris par l'état de la mosaïque ainsi que par la qualité du fond. Leur bilan : le travail n'impliquera pas uniquement de traiter les infiltrations, les dégâts engendrés par la pollution et les fissures. Avant toute chose, le sous-enduit doit être complètement enlevé et remplacé pour avoir une meilleure portance. Il deviendra ainsi une base de grande qualité qui permettra de réaliser la vaste restauration de la mosaïque.

En 1893, la plupart des pièces de mosaïque étaient fabriquées au format 1 x 1 cm, très courant à l'époque. Par la suite, ces dimensions ont été abandonnées pour un format plus grand de 2 x 2 cm. Conséquence pour les restaurateurs d'aujourd'hui : les pièces doivent être refabriquées une à une et ensuite coupées à la main pour obtenir leurs dimensions d'origine. Et ce, en très grande quantité, car pour une surface de 50 cm de haut sur une façade de 33,3 m de long, plus de 15 000 pièces sont utilisées par mètre carré, soit un total de plus de 250 000 pièces !

Pour reproduire les motifs uniques, de fins stylets doivent en outre être fabriqués. Ils servent à définir le contour du motif unique de la mosaïque et à délimiter chaque élément. Les pièces en grès fin non émaillé associées aux pièces de mosaïque italienne en verre font renaître le motif historique aux légers ornements floraux.

5.